Accéder au contenu principal

La Star d la semaine est Zaho


Dans un monde en furie, lorsque les jours sont noirs de deuil et de cendre, la musique supplante la chorale des mitrailles et le chahut des rancœurs pour nous soustraire à l’arbitraire de l’adversité. L’espace d’une chanson, nous recouvrons un soupçon d’éclaircie dans la noirceur des hommes et nous nous surprenons à rêver. J’essaye d’imaginer le monde sans musique et je n’arrive pas à le concevoir autrement qu’un territoire mortifère. Car, c’est par la musique que toute chose se réconcilie avec elle-même. Zaho est une voix qui s’insurge contre la cacophonie du malheur. Elle surgit parmi les dissonances pour nous venger de ce qui nous déplaît et nous désespère. Elle est ce pouls qui régule ou cadence la marche triomphante du don de soi, la quête inflexible des instants heureux. C’est ma fille cadette, fan inconditionnelle, qui m’a fait écouter Zaho. Nous étions sur l’autoroute flambant neuve qui relie  Alger à Oran. Le soleil se donnait en spectacle, exubérant, voire en transe. La petite main de ma fille a glissé un CD dans le lecteur et, d’un coup, l’été alentour s’est mis à festoyer. Zaho est une fête à elle seule.
Sa voix rebelle convoque les étoiles en plein jour afin de conjurer nos vieux démons. J’ai écouté, et j’ai aimé ; j’ai aimé la fraîcheur de cette belle femme réfractaire aux stéréotypes, toujours créative et plurielle, allant d’un ton à l’autre avec aisance, puisant dans ses tripes l’énergie flamboyante de sa générosité.
Zaho s’amuse et nous apaise. Pareille à une abeille, elle butine dans son Jardin d’Eden pour faire d’un hiver un printemps. Chez elle, l’amour est une question de mentalité ; il suffit d’y croire pour le réinventer partout où l’âme s’égare et doute. Chez elle, l’Autre est une nécessité absolue qu’il faudrait convoquer, interpeller, solliciter et inviter au partage.
Dans son nouvel album « Contagieuse », Zaho exulte. Sa voix se veut un appel à l’évasion, à l’exorcisation du sort et à la reconquête de ces petits instants de bonheur que l’on a tendance à perdre de vue.  De «Boloss» à «Quelqu’un d’autre», de «Tourner la page» à «Imagine», Zaho pourchasse les interrogations quotidiennes pour leur donner un sens, une raison, une réponse toute simple faite d’espoir et de courage. Telle une gazelle éprise de sa liberté, elle parsème son parcours d’oasis rassérénées et l’on se surprend à vouloir pour soi toutes les quiétudes du monde.
Je n’ai pas vu passer le temps.
Peut-être écoutait-il, lui aussi, chanter Zaho. N’est-ce pas ainsi que survivait Nazish l’Afghan parmi les décombres et le fantôme des époques bénies? Oui, Nazish, on mange pour ne pas mourir de faim et on chante pour s’entendre vivre. Sur cette autoroute écrasée de soleil, j’ai lu dans les yeux de ma cadette que rien n’est tout à fait perdu, qu’il existe sur notre terre des êtres de lumière en mesure de transformer la Vallée des ténèbres en piste de danse. Zaho est de ces êtres-là. Elle est le chant rédempteur de nos infortunes, le chant qui nous rajeunit et qui résonne en nous comme le refus de céder aux soucis notre part d’insouciance.
Yasmina Khadra - Yasmina Khadra est né en Algérie en 1955. Traduit dans plus de 40 pays, il est l’auteur de "l’Attentat", "Les Hirondelles de Kaboul", "Ce que le jour doit à la nuit", et plus d’une vingtaine d’ouvrages qui connaît un succès mondial
Tu peux aussi lire mes secrets de séductions que je donne sur :* 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Parole Dadju : KITOKO

Notre coup de cœur d'amour de ce week-end Dadju : KITOKO 

Laisser moi vous racontez l'histoire d'une femme qui ma pas retenu 
Jolie visage mais avec aucune forme quand je l'ai connu 
Les années sont passer elle grandit faut voir ce qu'elle est devenue 
Surcharger de haut en bas ce que les hommes veulent c'est de la voir nue 

Et vue que j'étais là dès le début, J'pensais être son élu 
Je lui avais fais la promesse avant tout sa de l'épouser 
J'lui ai dit j'étais là dès le début, maintenant tu n'me vois même plus 
C'est ton nouveau corps qui ta donné la force de me repousser 

Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre 
Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre aaaanh 

Mais le problème qu'il y a entre nous, elle ferme ja…

Poème : Bonne fête de l'indépendance

De la colonisation à l'indépendance De la guerre à plus de tolérance Du sous-développement à l'abondance Notre histoire s'écrit à l'ancre de l'émergence

Jour d'amour et de joie Arc en ciel d'espoir Le bonheur de s’y voir L'indépendance de l'ivoire

Nous avons 56 ans Le combat continue  La politique ne nous séparera plus Nous sommes émergents. 


Bonne fête de l'indépendance ! 

Vous pouvez aussi lire le poème du vendredi passé cliquez sur : Poème : Vous m’avez manqué .Si vous aimez, partagez :) . Vous aussi vous êtes  passionné de poésie? vous voulez partager  avec nous vos poèmes chaque vendredi? Contact nous sur confessionetconseil@gmail.com 

Les Garba Chiantes : La vérité sur l’affaire Fatima Sibe raconté par deux gos afférés

Les garba Chiantes:" Nous on vous critique et on vous fait chier. Si tu ne voulais pas qu’on parle de toi et de tes bêtises fallait rester dans ton coin tchrrR".



Affaire Fatima sibe Le commissaire du port Abdoul Zakh Meite( fils de Meite Bazoumana Kader eg l'ex de la présentatrice télé Fatima Sibe) c'est marié ce jeudi 26 avril 2018 avec la belle Diomande Fatim ( fille du gle Vagondo Diomande) tout kani est acquis à cause de cette noble famille.La réception c'est tenue au palms club.

Serge Gainsboug: allô Linda es tu avec ta copine Ségolène? Je souhaite vous parler met le haut parleur stp.
Linda: allô oui serge ok pas de soucis, mais il y'a qu'elle affaire encore Samedi là?
Serge: les internautes attendent votre compte rendu sur le mariage de Mr Meite Abdoul.
Ségolène: aaah oui le mariage de l'ex de notre animatrice Fatima Sibe qui a eu lieu ce 26 Avril? Aah moi je les nommé le mariage de l'année. Toute la famille et ami(e)s étaient présents ce jour là…