Accéder au contenu principal

De l'urine dans le moteur: quatre Nigérianes y croient






Trois des quatre collégiennes ont présenté leur invention lors d'une foire annuelle de Lagos.
VIDÉO - Quatre collégiennes ont mis au point un générateur d'électricité qui carbure à l'urine plutôt qu'au diesel. Une alternative crédible au pétrole?
Le système mis au point par Duro-Aina et ses copines a l'avantage de la simplicité: une cellule électrolytique est trempée dans de l'urine, pour séparer l'hydrogène qu'elle contient avant de la purifier dans un filtre à eau. Une fois isolé, cet hydrogène d'origine 100% naturelle est poussé dans le générateur qu'il alimente. Avec cet ingénieux système, fabriqué dans le cadre de leurs cours de chimie, les quatre collégiennes nigérianes affirment pouvoir alimenter en électricité quelques ampoules, une télévision et un ventilateur pendant six heures. Tout cela avec un seul litre d'urine.Les quatre camarades de classe avaient déjà fait sensation en novembre 2012 à la Foire des inventeurs de Lagos, la capitale du pays. La mégalopole de 15 millions d'habitants consomme près de la moitié de l'électricité nationale mais vit au rythme des coupures de courant. Problèmes logistiques, vétusté des centrales, sabotages, les black-out sont fréquents et n'épargnent même pas les aéroports.
Le projet des quatre jeunes filles, encore au stade expérimental, suscite beaucoup d'espoir. «C'est une alternative non toxique, transportable et abordable», s'enthousiasme la journaliste Sally Magnusson, auteur britannique de Life of Pee (La vie du pipi).
L'urine comme carburant, ce n'est pas une idée si nouvelle que cela. Des recherches sont menées depuis plusieurs années en Europe et aux États-Unis, où le traitement des eaux usées coûte une fortune.1,5% de l'électricité produite aux États-Unis est consommée par les usines de retraitement. «On perd de l'énergie pour traiter l'urine, alors qu'on pourrait produire de l'énergie avec l'urine», résume le professeur Shanwen Tao. Avec ses étudiants de l'université Heriot-Watt, en Écosse, il a donc concentré ses recherches sur l'urée, un composé organique naturellement présent dans l'urine des êtres humains (environ 2%). Utilisée dans les poids lourds pour réduire leurs émissions, l'urée est aujourd'hui fabriquée industriellement à partir d'ammoniac et de dioxyde de carbone. «Les êtres vivants produisent 38 milliards de litres d'urine chaque jour», ont calculé des chercheurs britanniques du Bristol Robotics Lab. De quoi alimenter des millions de carburateurs écologiquement.

Le «facteur beurk»

Devant la moue dubitative de nombreux scientifiques, qui rappellent qu'il est encore difficile d'obtenir une urée «pure» et naturelle en quantité industrielle, les chercheurs britanniques rétorquent que les résistances sont essentiellement culturelles. «La perception des gens est un frein important. Ils ne veulent pas utiliser leurs eaux usées comme source d'énergie», a expliqué le biolgiste Robert Goodfellow à la BBC. Il appelle cela le «facteur beurk».
«On produit des millions de litres d'urine chaque année aux États-Unis, tonne Earl Braxton, gérant américain d'une entreprise de toilettes mobiles. Extraire l'urine serait beaucoup plus profitable qu'extraire de l'or ou du pétrole.» Pourtant, même la Nasa a dû lutter pour convaincre ses astronautes que l'urine recyclée de la station était réutilisable, voire consommable.
Il reste encore beaucoup de travail avant d'espérer pouvoir produire, à grande échelle, des carburateurs et des piles à combustibles utilisant de l'urine. Les chercheurs britanniques et les collégiennes nigérianes restent pourtant optimistes. Les chiffres sont étonnants. Un adulte produisant entre un et deux litres d'urine par jour, ces chercheurs estiment que chacun d'entre nous produit assez d'urée sur une année pour faire rouler une voiture sur 2700 kilomètres.

Besoin d'une baladeuse ? Tu as surement déjà entendu parlé des espadrilles clique sur Espadrilles pour passer ta commande.

Posts les plus consultés de ce blog

Parole Dadju : KITOKO

Notre coup de cœur d'amour de ce week-end Dadju : KITOKO 

Laisser moi vous racontez l'histoire d'une femme qui ma pas retenu 
Jolie visage mais avec aucune forme quand je l'ai connu 
Les années sont passer elle grandit faut voir ce qu'elle est devenue 
Surcharger de haut en bas ce que les hommes veulent c'est de la voir nue 

Et vue que j'étais là dès le début, J'pensais être son élu 
Je lui avais fais la promesse avant tout sa de l'épouser 
J'lui ai dit j'étais là dès le début, maintenant tu n'me vois même plus 
C'est ton nouveau corps qui ta donné la force de me repousser 

Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre 
Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre aaaanh 

Mais le problème qu'il y a entre nous, elle ferme ja…

Notre Histoire d'Amour : Akpro Stéphane et Stéphanie KOUASSI 3 ans d’amour !

1-Bonjour présentez-vous s'il vous plait.
M. : Akpro Stéphane André, **ans je travaille dans une entreprise de fournitures et équipements industriels du nom de SACRI en zone trois et je vis a la palmeraie.
Mme : Stéphanie KOUASSI commerciale et télévendeuse dans un cabinet de formation professionnelle. J’ai ** ans .
2-Comment vous vous êtes connus (Expliquer votre première rencontre) et depuis combien de temps êtes-vous ensemble?
M. : on s'est connu sur les réseaux sociaux. Je lui ai écrit sur Facebook et c'est un an plus tard après avoir insisté sur instagram qu'elle m'a répondu. On a sympathisé pendant un temps et je l'ai invité chez moi ou on a discuté longuement .
Mme : Via les réseaux sociaux il m’a écrit en 2014 et c’est le 09 mars 2015 j’ai vu le message désolée vraiment mais être une femme en général ce n’est pas facile.  C’est après ma réponse qu’on a commencé à s’écrire à se suivre sur tous les réseaux. Whatsapp, Instagram et une petite étincelle s’est a…

Poème : Bonne fête de l'indépendance

De la colonisation à l'indépendance De la guerre à plus de tolérance Du sous-développement à l'abondance Notre histoire s'écrit à l'ancre de l'émergence

Jour d'amour et de joie Arc en ciel d'espoir Le bonheur de s’y voir L'indépendance de l'ivoire

Nous avons 56 ans Le combat continue  La politique ne nous séparera plus Nous sommes émergents. 


Bonne fête de l'indépendance ! 

Vous pouvez aussi lire le poème du vendredi passé cliquez sur : Poème : Vous m’avez manqué .Si vous aimez, partagez :) . Vous aussi vous êtes  passionné de poésie? vous voulez partager  avec nous vos poèmes chaque vendredi? Contact nous sur confessionetconseil@gmail.com