Accéder au contenu principal

Notre Histoire d'Amour : M Ghislain Azilis OKOUA et Mme Irène Aké




1.   Bonjour présentez-vous s'il vous plait.

M : Ghislain Azilis OKOUA, Je suis Marchand d’art, Agent Artistique et Bloggeur. Depuis 04 ans, je suis engagé dans l’entrepreneuriat culturel avec mon agence de communication artistique et culturelle (NEKODA COMMUNICATION). Je vis à KOUMASSI.

Mme : Madame OKOUA Irène Aké, je suis Directrice Générale du cabinet de formation IVORIS EXPERTISE AND CONSULTING. Je suis également représentante Côte d’Ivoire d’un Cabinet de formation international  implanté dans 13 pays dont le siège est Ouagadougou. Je vis à KOUMASSI.

2.   Comment vous vous êtes connus (Expliquer votre première rencontre) et depuis combien de temps êtes-vous ensemble?

M : Notre rencontre s’est faite lors d’un grand rassemblement de notre église en 2014. J’étais venu récupérer un colis pour ma mère, et elle était l’hôtesse d’accueil. Nous avons sympathisé et garder le contact.
Un an après nous avons démarré une relation et voilà l’aboutissement aujourd’hui.

Mme : Oooh ! nous nous sommes connu à un synode de l’église méthodiste en 2014 où j’ai participé en tant qu’hôtesse et donc chargé d’accueillir les invités et les inscrire. Nous sommes ensemble depuis août 2015 après avoir mis les points sur les i parce que je le trouvais trop sûr de lui quand il affirmait que j'étais sa femme. Il était tellement convaincu qu’il me demandait de m’habiller ou me coiffer à son gout. C’était un peu trop pour moi, donc il fallait qu'on parle pour voir si oui ou non on devait prendre le même chemin.

3.   Quel est votre meilleur et votre pire souvenir ensemble?

 M : Mon pire souvenir, c’est la dispute que nous avons eu au sujet de la maison. Je crois pour ma part que c’était une grosse incompréhension. Vous imaginez que le clash a duré 02 semaines (Rire). Pendant tout ce temps, on s’appelait que pour se dire bonne nuit (Rire). Heureusement que nous avons un conseiller conjugal. Franchement ! (Rire)  

Je dirai plutôt l’un des meilleurs souvenirs. C’était lors de notre voyage sur Bouaké pour la soutenance de thèse d’un ami d’enfance. Nous avons fait escale à Yamoussoukro dans un très bel hôtel. Nous avons profité des plats succulents et de l’ambiance de la ville. J’adore voyagé en couple, cela permet de renforcer les liens.
 
Mme : mon pire souvenir, c’est lorsqu’il m’a annoncé qu’il quitte la maison familiale pour se trouver une maison. Chose que j'ai souhaité mais je ne savais comment lui dire de peur qu’il soit offusqué. Apres plusieurs mois, je sentais qu'il hésitait pour tenir sa promesse car ne trouvant plus la maison prioritaire. J’étais tellement en colère que j’ai voulu quitter la relation. J’avais conclure qu’il refusait de prendre ses responsabilités. Il a fallu notre conseiller conjugal pour me ramener à la raison.

Oooh Les meilleurs souvenirs ! Nous en avons tout le temps, mais  il y’a un qui me revient et me fait couler des larmes de joie parfois. Il s’agit de la surprise qu'il m'a faite le 10 septembre 2017 en complicité avec quelques membres de mon groupe musical. J'étais à un programme d’évangélisation hors d’Abidjan le jour de mon anniversaire. Je l’ai appelé pour lui proposer d’organiser quelques choses avec nos amis, il m’a donné l’impression d’être d’accord avec ce que je voulais planifier. Grande a été ma surprise de le voir les mains chargées de présents. Je n'ai jamais pensé un seul instant qu'il pouvait nous rejoindre. Je chantais quand j’ai a été interrompu pour entonner le chant d’anniversaire, deviné qui sort la tête ? Mon mari.
J'étais tellement contente de le revoir après des jours loin de lui. Vous pouvez deviner la joie, mon sourire faisait "chignon" comme on le dit. (Rire)

4.   En une phrase, dite lui un message que vous ne lui avez encore jamais dit (remerciements, reconnaissance, etc...)

M : T’avoir dans ma vie est une bénédiction, tu me facilites tellement la vie. Je suis vraiment honoré d’être ton époux. Ne doute jamais de mes sentiments MA PEAUDEBENE. Je prie avec l’aide de DIEU de toujours t’aimer et te rendre heureuse.

Mme : mon boudchou, là maintenant je ne sais pas quoi dire puisque je pense t’avoir tout dit, merci de faire partir de ma vie. A chaque fois que je te vois à mes côtés, je remercie le Seigneur de m’avoir donné ce que mon cœur désirait. C’est vrai que tu me fais trop parler souvent, ce qui est normal dans un couple. Même s'il n y'a pas d’homme parfait ou idéal comme on le dit,  saches que pour moi tu restes le meilleur. Dieu donne toujours le meilleur à ses enfants.


5.   A) Quel est la place de Dieu dans votre relation?

M : DIEU a la première place de notre foyer. Nous sommes tous deux chrétiens. Entant que chef de famille, je m’assure qu’on prie et médite ensemble. Dieu est  
Mme : Ouh lala !! Mon ami fidèle comme j’aime l’appeler. Mon Seigneur  est le début, le présent et le futur même de notre relation (Rire). Il est tout dans notre relation, il occupe la première place et c'est celle qui lui revient  d’ailleurs (Rire).

 B) Votre relation est basée sur quoi ? B1- Confiance B2- Pardon B3- Complicité
M : Notre relation est basée sur les trois Confiance – Pardon - Complicité. Nous nous faisons confiance mutuellement, A chaque incompréhension nous essayons de parler et d’aller de l’avant. Nous faisons tous ensemble.
Mme : Je dirai sur les trois, parce que la confiance nous permet de pardonner, et si tu arrives à pardonner la complicité est proche. Je pense que les trois sont reliés.


6.   Quel conseil vous pouvez donner au jeune couple comme vous ?

M : D’abord ils doivent comprendre que le bonheur conjugal ça existe vraiment. Tellement de clichés veulent nous fait croire le contraire.
Ensuite ils doivent mettre DIEU au-devant de tout car rien ne marche sans DIEU.
Enfin il faut se battre pour la personne qu’on aime, l’amour s’est penser d’abord au bonheur de l’autre. Si vous aimez une personne et que c’est réciproque engagez-vous et vivez pleinement votre relation.

Mme : C’est un bonheur pour une femme de trouver son mari. Je dirai qu'il nous faut intercéder, prier beaucoup parce que le foyer n'est pas facile.  Quand on peut remercier et pardonner  à chaque fois, c’est l’essentiel. Je crois que sans Dieu dans notre couple il nous sera difficile de mettre bal à terre quand le pire arrivera. Il faut aussi communiquer, notre conjoint doit être notre ami, notre confident. Eviter de divulguer tout ce qui se passe dans notre foyer dehors, éviter d'exposer notre conjoint et  éviter surtout  de faire des histoires devant nos enfants. Il faut que nous arrivions à gérer nos problèmes dans notre chambre conjugale. Puisse Dieu nous venir en aide !   

7.  Votre mot de fin à l'endroit de tous les blogueurs.
M : Les bloggeurs font un travail fabuleux. Je pense qu’on devrait les aidez a bien structurer la profession.
Mme : Ah les blogueurs ! II faut dire que c’est grâce à mon boudchou que je vous ai connu et je vois que vous faites un bon boulot. Je tiens à vous remercier pour l’interview, vraiment merci de nous mettre au parfum de tout ce qui se passe. Que Dieu vous aide et vous élève dans ce métier que vous avez choisi. Merci et soyez fortifié.

Merci beaucoup M & Mme OKOUA . Que Dieu bénisse votre union et vous remplisse de grâce et de bonheur ! 


Vous avez envie de lire d'autre histoire d'amour ? cliquez ici <3
Vous aussi vous avez envie de partager votre histoire d'amour avec nous? Contactez nous via notre page Facebook

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Parole Dadju : KITOKO

Notre coup de cœur d'amour de ce week-end Dadju : KITOKO 

Laisser moi vous racontez l'histoire d'une femme qui ma pas retenu 
Jolie visage mais avec aucune forme quand je l'ai connu 
Les années sont passer elle grandit faut voir ce qu'elle est devenue 
Surcharger de haut en bas ce que les hommes veulent c'est de la voir nue 

Et vue que j'étais là dès le début, J'pensais être son élu 
Je lui avais fais la promesse avant tout sa de l'épouser 
J'lui ai dit j'étais là dès le début, maintenant tu n'me vois même plus 
C'est ton nouveau corps qui ta donné la force de me repousser 

Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre 
Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre aaaanh 

Mais le problème qu'il y a entre nous, elle ferme ja…

Poème : Bonne fête de l'indépendance

De la colonisation à l'indépendance De la guerre à plus de tolérance Du sous-développement à l'abondance Notre histoire s'écrit à l'ancre de l'émergence

Jour d'amour et de joie Arc en ciel d'espoir Le bonheur de s’y voir L'indépendance de l'ivoire

Nous avons 56 ans Le combat continue  La politique ne nous séparera plus Nous sommes émergents. 


Bonne fête de l'indépendance ! 

Vous pouvez aussi lire le poème du vendredi passé cliquez sur : Poème : Vous m’avez manqué .Si vous aimez, partagez :) . Vous aussi vous êtes  passionné de poésie? vous voulez partager  avec nous vos poèmes chaque vendredi? Contact nous sur confessionetconseil@gmail.com 

Les Garba Chiantes : La vérité sur l’affaire Fatima Sibe raconté par deux gos afférés

Les garba Chiantes:" Nous on vous critique et on vous fait chier. Si tu ne voulais pas qu’on parle de toi et de tes bêtises fallait rester dans ton coin tchrrR".



Affaire Fatima sibe Le commissaire du port Abdoul Zakh Meite( fils de Meite Bazoumana Kader eg l'ex de la présentatrice télé Fatima Sibe) c'est marié ce jeudi 26 avril 2018 avec la belle Diomande Fatim ( fille du gle Vagondo Diomande) tout kani est acquis à cause de cette noble famille.La réception c'est tenue au palms club.

Serge Gainsboug: allô Linda es tu avec ta copine Ségolène? Je souhaite vous parler met le haut parleur stp.
Linda: allô oui serge ok pas de soucis, mais il y'a qu'elle affaire encore Samedi là?
Serge: les internautes attendent votre compte rendu sur le mariage de Mr Meite Abdoul.
Ségolène: aaah oui le mariage de l'ex de notre animatrice Fatima Sibe qui a eu lieu ce 26 Avril? Aah moi je les nommé le mariage de l'année. Toute la famille et ami(e)s étaient présents ce jour là…