Accéder au contenu principal

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 24,13-35.



Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem,
et ils parlaient ensemble de tout ce qui s'était passé. 
Or, tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s'approcha, et il marchait avec eux. 
Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. 
Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s'arrêtèrent, tout tristes. 
L'un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. » 
Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. 
Les chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré, ils l'ont fait condamner à mort et ils l'ont crucifié. 
Et nous qui espérions qu'il serait le libérateur d'Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c'est arrivé. 
A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, 
et elles n'ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu'elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu'il est vivant. 
Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont pas vu. » 
Il leur dit alors : « Vous n'avez donc pas compris ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes ! 
Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? » 
Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l'Écriture, ce qui le concernait. 
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d'aller plus loin. 
Mais ils s'efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. 
Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. 
Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. 
Alors ils se dirent l'un à l'autre : « Notre cœur n'était-il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route, et qu'il nous faisait comprendre les Écritures ? » 
A l'instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : 
« C'est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » 
A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain. 


A méditer  « Vous n'avez donc pas compris ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes ! 
Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? »  Bon Dimanche. Il n'ait jamais trop tard pour bien faire.
Tu peux aussi lire l'évangile su dimanche 27 avril 2014 clique sur: http://confessionetconseil.blogspot.com/2014/04/evangile-de-jesus-christ-selon-saint_27.html



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Poème : Bonne fête de l'indépendance

De la colonisation à l'indépendance De la guerre à plus de tolérance Du sous-développement à l'abondance Notre histoire s'écrit à l'ancre de l'émergence

Jour d'amour et de joie Arc en ciel d'espoir Le bonheur de s’y voir L'indépendance de l'ivoire

Nous avons 56 ans Le combat continue  La politique ne nous séparera plus Nous sommes émergents. 


Bonne fête de l'indépendance ! 

Vous pouvez aussi lire le poème du vendredi passé cliquez sur : Poème : Vous m’avez manqué .Si vous aimez, partagez :) . Vous aussi vous êtes  passionné de poésie? vous voulez partager  avec nous vos poèmes chaque vendredi? Contact nous sur confessionetconseil@gmail.com 

Parole Dadju : KITOKO

Notre coup de cœur d'amour de ce week-end Dadju : KITOKO 

Laisser moi vous racontez l'histoire d'une femme qui ma pas retenu 
Jolie visage mais avec aucune forme quand je l'ai connu 
Les années sont passer elle grandit faut voir ce qu'elle est devenue 
Surcharger de haut en bas ce que les hommes veulent c'est de la voir nue 

Et vue que j'étais là dès le début, J'pensais être son élu 
Je lui avais fais la promesse avant tout sa de l'épouser 
J'lui ai dit j'étais là dès le début, maintenant tu n'me vois même plus 
C'est ton nouveau corps qui ta donné la force de me repousser 

Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre 
Sa beauté elle est abusée, Comment vous la décrire en un seul mot 
Kitoko kitoko kitoko éh..il n'y a qu'elle que je vois j'en veux pas une autre aaaanh 

Mais le problème qu'il y a entre nous, elle ferme ja…

Acrostiche de COURAGE

C: Craquer peut arriver
O: Oui c'est possible mais
U: Uniquement ta détermination à rester debout
R: Resteras ton
A: Arme quand ton
G: Genou voudras fléchir devant les obstacles et les
E: Épreuves de la vie...

Be courageous...

Par Cathy Melene Nomel

Au cas ou tu as envie de passer à autre chose je t'invite a visiter mon blog de séduction clique sur :*
Besoin d'un bon téléphone pour voir la nouvelle année en 3D ? Tu as surement déjà entendu parlé des X Peria M2 clique sur X Peria M2 pour passer ta commande...